Genève doit être plus verte !

Genève est une des villes les plus vertes d’Europe : 20% de son territoire est constitué d’espaces verts. Le Service des espaces verts (SEVE) de la Ville de Genève gère 52 parcs et 40’000 arbres. Ces chiffres réjouissants cachent pourtant une réalité plus complexe. Alors que la Ville se densifie toujours plus, la répartition de ces espaces verts reste très hétérogène. La division ville-campagne n'a pas d'avenir. Chaque habitant a besoin de bénéficier d’un espace vert à proximité immédiate de son domicile.

Parallèlement aux grands parcs, nous devons travailler à l’aménagement d’espaces verts plus restreints qui offrent un maillage aussi solide que possible en Ville de Genève afin d'augmenter la surface d’espaces verts à Genève. A terme, chaque habitant-e de la Ville devrait pouvoir trouver à proximité de son domicile un parc, un jardin, un potager ou tout autre espace végétalisé.

Dans cette logique, planter des arbres dans nos rues et sur nos places constitue une plus-value environnementale pour la ville et ses habitants, par exemple en limitant la pollution à travers l’absorption du CO2 et des particules fines.

La végétalisation du milieu urbain a également pour fonction d’amener la nature au cœur de la ville. Les expériences de ruches urbaines et de nichoirs menées par le SEVE s’inscrivent dans cette logique. La mise en place de prairies fleuries aussi. On sait par exemple que celles-ci attirent de nombreux insectes qui contribuent à développer la flore.

Le programme urbanature vise à concrétiser ces objectifs à travers des aménagements végétaux temporaires et durables. Mais cet objectif ne pourra pas être atteint sans la participation et l’implication des habitant-e-s. Le programme urbanature entend à l’avenir également être une plate-forme d’échanges entre autorités, associations, experts et résident-e-s. 

Guillaume Barazzone
Conseiller administratif