Depuis chez vous, redécouvrez des arbres du parc Trembley

Résumé
L'application PARCS GENEVE permet, sans sortir de chez soi, de s'évader dans les arbres!
Body

Cette semaine, urbanature.ch vous propose de visiter depuis votre divan, le parc Trembley où trône l'un des séquoias les plus majestueux de Genève et un chêne au tronc le plus large des parcs de la Ville. Ces arbres traversent le temps avec sérénité et magnificence. L’application PARCS GENEVE vous permet d’en savoir plus, bien calé dans votre fauteuil.

Le parc Trembley est un des maillons de la pénétrante verte qui relie la gare à l’aéroport. Cette pénétrante verte est fondamentale pour la biodiversité urbaine car elle crée une continuité pour la faune et la flore et encourage aussi la mobilité douce.

Téléchargement de l’appli: androïd, iPhone
 

PARC TREMBLEY
Situé entre la promenade Chandieu et le Jardin de la Paix, le parc Trembley est un des plus grands parcs de la rive droite. Son superbe panorama sur le Mont-Blanc, ses pelouses inclinées aux larges perspectives, son chemin sinueux bordé de 40 chênes, ses arbres remarquables et ses équipements multiples en font un lieu très apprécié.

Histoire et aménagement
Le parc doit son nom au naturaliste Abraham Trembley qui achète, en 1757, le domaine de Moillebeau (qui dériverait de l’appellation «mouillebotte»). Le site est alors en pleine campagne, loin de la ville encore enserrée dans ses murailles. Les Trembley construisent la maison de maître aujourd'hui située à l'extérieur du parc, de l'autre côté de la rue de Moillebeau. Ils plantent de nouveaux arbres, dont un cèdre du Liban devenu, un siècle et demi plus tard, un des plus beaux de la ville. Pendant près de 200 ans, la famille Trembley reste propriétaire du domaine, la Ville l'acquière en 1933. Une école est construite en 1950, oeuvre de l’architecte Roland Rohn, ses bâtiments pavillonnaires s’intègrent harmonieusement dans le site et valorisent le terrain en pente.

Le parc Trembley abrite des arbres impressionnants: cèdres, chênes et séquoias y rivalisent de hauteur et de beauté. Ces centenaires plus que vénérables sont espacés dans les vastes pelouses. Des  groupes de pins noirs d’Autriche et d’ormes sont aussi admirables.
Le parc se colore au sortir de l’hiver de milliers de jonquilles. Un labyrinthe, aménagé à la fin du XXe siècle, permet de tourner en rond cerné de plantes aromatiques et médicinales.

Equipements
Des jeux d’enfants, un terrain de sports, une pataugeoire, un proxisport sont à disposition.
Les Réverbères de la mémoire, d’autres œuvres d’arts et une fontaine parsèment aussi le parc.
Des WC publics sont disposés à côté de la salle de gymnastique.

Les chiens tenus en laisse ont accès aux chemins. L’espace de liberté pour chiens le plus proche est celui de Moillebeau, situé en dehors du parc de l'autre côté de la rue.

Gestion écologique
Les  espaces verts de la Ville sont gérés de façon écologique et sans produits chimiques. Au parc Trembley, la biodiversité est favorisée notamment par un site de reproduction pour les insectes du bois (lucanes et grands capricornes), une zone de protection des vieux chênes, des prairies et des nichoirs.

Image 3:
Vue de la Campagne Trembley et de Genève en 1845 (depuis les Crêts)
Au premier plan, la maison de maître devenue aujourd'hui un EMS.
Le dessin permet de visualiser le panorama exceptionnel, dont bénéficiait les Trembley, sur la ville fortifiée et la nature environnante.
Dessin de Jean-François Burdallet, Bibliothèque de Genève
 
Date
Images ou vidéos
Image
Trembley 2020
Image
Application Parcs Geneve
Image
Dessin Trembley 1845